Une page par jour…ou presque / 50

« Les plus de Cape Town » :

-. la qualité de vie est exceptionnelle : à 15 minutes du centre-ville, vous pouvez être en montagne ou surfer ;

-. une nature somptueuse omniprésente : mélange de mer et de montagne ;

-. une lumière d’une grande beauté ;

-. des vues fantastiques où que l’on soit dans la ville ;

-. un climat plus qu’agréable (à part quelques semaines en hiver). Fin avril, c’est-à-dire en plein automne, la température pouvait atteindre 33° dans la journée. Par ailleurs, les quelques averses de pluie se dissipent rapidement laissant rapidement la place à un soleil radieux ;

-. de l’espace à gogo : on respire !

-. Des paysages magnifiques où que l’on aille en quittant la ville. Autant de lieux, autant de variété : Paternoster, Hermanus, Stellenbosch, Hout Bay, Landudno, la péninsule du Cap (Nordhoek, le Cap de Bonne espérance, etc.). En voiture dans la région, j’ai passé mon temps à dire : « Oh, c’que c’est magnifique, c’que c’est magnifique, c’que c’est magnifique… ». Lassant pour mes compagnons de route mais tellement vrai. Et, en la matière, trop, ce n’est pas assez !

-. L’absence d’embouteillages dans la ville (mais pas en banlieue aux heures de pointe) et de problème de stationnement : on se gare tout de suite ;

-. dans les zones de stationnement payant (pas cher), il n’y a pas de parcmètres mais des préposés très souvent congolais avec qui on taille un bout de conversation en français ;

-. du sport en pagaille et très facile à pratiquer : surf, randonnée, natation, kite surf, planche à voile, rugby, golf, tennis, bateau, etc. (stages intensifs d’amélioration de ses performances sur terre et dans l’eau avec poursuite par un babouin qui a faim et/ou idem avec un requin (interdit aux moins de 16 ans) ;

-. la plage de Muizenberg et ses vagues régulières idéales pour le boogie et le surf ;

-. le jardin botanique de Kirstenbosch : considérée comme l’un des plus beaux dans le monde, c’est une pure splendeur. A ne pas manquer : les concerts du dimanche.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire