Une page par jour…ou presque / 43

Carnet de route sud-africain

Un –tout petit- semblant d’inspiration me revient qui me permet de reprendre mon blog après près d’un mois de présence en Afrique du Sud. Pourquoi une telle absence ?
Tout simplement parce que les lieux m’inspirent moins que ceux sous le charme desquels je suis tombé en Inde. Et ce, tant pour les textes que les photos (sans parler des poèmes…). Au premier abord, Le Cap est, en effet, une ville beaucoup moins attachante que Pondichéry. Ce n’est qu’après un mois de séjour que les choses commencent doucement à s’améliorer. Evidence me direz-vous… Non pas que cette ville ne provoque pas d’émotions mais elle demande vraiment du temps avant de pouvoir être appréciée et aimée. Quand la cité indienne s’offre immédiatement à vous avec toute son humanité et sa poésie, Le Cap existe avant tout par la grande beauté de sa nature. Montagne et océan s’y mêlent avec force et puissance et c’est ce qui m’avait séduit lors des courts séjours que j’y avais effectués dans le passé. C’est en fait une Afrique nouvelle que je découvre loin de l’atmosphère chaleureuse et ouverte d’autres villes que j’ai pu connaître comme Abidjan ou Lomé. Europe et Amérique y coexistent de manière étonnante et on a tantôt l’impression d’être dans les hauteurs de Cannes ou de Nice ou dans un quartier huppé de Los Angeles. Je parle ici du Cape Town que j’ai principalement fréquenté jusqu’à présent –parce que j’y habite et non par choix délibéré-, c’est-à-dire le Cape Town blanc et riche, celui des Ferrari, Porsche et autres voitures de luxe que l’on croise sans arrêt.
Mais il y a un autre Cape Town que je commence à découvrir, celui des quartiers métissés, où Blancs, Noirs, Indiens, Métis se mélangent de manière plus heureuse et attirante que le Cape Town blanc de chez blanc. Des quartiers tels Woodstock, Brooklyn ou Milnerton ont ainsi une âme qui mérite d’être découverte.
Enfin, l’autre Cape Town, c’est celui des townships que l’on longe, par exemple, en quittant l’aéroport. La population noire continue à y vivre ou plutôt à y survivre en proie aux difficultés économiques sans parler des très importants problèmes de drogue.

Résumé rapide de ces premières semaines :
– Arrivée à l’aéroport du Cap en provenance de Chennai via Dubai. Très long voyage. Je vous passe les détails du départ folklorique à Chennai avec une arrivée à l’aéroport à minuit et demie pour un décollage à 3h30 du matin et un atterrissage au Cap à 16h25 le lendemain. Fatiguant. Et là, dès l’aéroport sud-africain, le changement d’univers est brutal : adieu le bazar (comme on dit à Bruxelles), adieu le brouhaha, adieu la foule, adieu les attentes interminables pour tout, adieu les contrôles d’identité à répétition, etc. A l’aéroport de Cape Town, tout va vite (les bagages sont récupérés en quelques minutes), tout est propre, tout se fait en silence, les chauffeurs de taxis sont officiellement « authorized » et sont dûment estampillés, etc. Bref, on est plus à Francfort que sur le continent africain. Où est cette Afrique africaine que j’aime tant ? L’Inde commence déjà à nous manquer.

8 reponse

  1. Serge 10 avril 2013 at 23:44 #

    Cela n’a rien à voir, mais je ne peux m’empêcher de l’écrire :
    Après avoir été fait Commandeur de l’Ordre de l’Empire Britannique récompensé pour « services économiques » et « services à la communauté » au sens plus large au Royaume-Uni, Bernard ARNAULT renonce à sa demande d’obtention de la Nationalité Belge pour des raisons dont certains d’entre nous comprennent bien. Personnel politique médiocre et presse itou. Pauvre Belgique !!!
    Pour le reste j’ai été heureux de pouvoir, à nouveau te lire. Un tout grand BRAVO au blog des enfants qui nous a permis de rester informés.
    Bon vent à vous tous – Amitié – Serge

    • Pierre-Jérôme Henin 12 avril 2013 at 22:10 #

      Cher Serge, merci de ton mot. En effet, pauvre Belgique, pays dont pas une fois il n’est fait mention des nombreux attraits (et pas seulement fiscaux). Il ne semble devoir exister qu’au travers de ce havre de paix pour fortunes menacées qu’il représente pour certains. Je suis belge et fier de l’être ! Amitiés.

  2. Fred hOt Chilli popPers 10 avril 2013 at 10:23 #

    C’est lA première fois que je me Ballade sur votre blog, bravo c’est top de nous faire partager tout Ça
    Est Ce que pendant cette période sud aFricaine Tu ne devrais pas rEBaptiser ton blog en carnet de Boers (;
    Je Vous embrasSe affectueusement
    Solange est née le 3 avril ! Elle est toute Mimi et Gaëlle est en forme. Bref tout va bien ! Gros Bisous !

    • Pierre-Jérôme Henin 10 avril 2013 at 18:33 #

      Merci de ton mot et vive Solange !!! Nous vous embrassons fort.

  3. ben 9 avril 2013 at 23:33 #

    bon, quelle surprise, j imaginai que tu aurais ete heureux de retrouver l organisation et l ordre! somme toute c est pas si exotique? ici on enchaine les beaux paysages et les balades fantastiques ds des parcs ou on arrive a se sentir loin loin des forumilleres humaines, probablement ce qui me permet de tenir le coup avant de reprendre ma vie a rio, embrasse bien la petite famille escargot
    abraço
    B

    • Pierre-Jérôme Henin 10 avril 2013 at 18:36 #

      Merci de ton mot. Je respire l’air des grands espaces américains. Profites-en bien. Embrasse tt le monde. Abraços. PJ

  4. Dahan 4 avril 2013 at 06:43 #

    Tellement contente de te lire à nouveau!!!!!

    • Pierre-Jérôme Henin 4 avril 2013 at 21:50 #

      Merci ! Tu es trop sympa.

Laisser un commentaire